mercredi 17 mai 2017

Les pathétiques Types

Du Monaco à gogo, normal, du QSG sur chaque ligne, logique, du Nice... ou plutôt un Seri, c'est court mais bon, c'est déjà ça, pour les Aiglons, et  Lazézette of course... Bon, à l'arrivée, "l'Equipe type" de la saison 2016-2017 de Ligue 1 dévoilée en début de semaine par l'UNFP était bien fadasse. Plus inattendue et purulente sera l'équipe type des peintres - ou les "Pathétiques types" - de la saison qui vous est offerte ici. Une bonne dose de mauvaise foi agrémentée de quelques vérités sont les ingrédients composant cette liste dont le seul exercice imposé aura été de ne sélectionner que des joueurs ayant disputé au moins la moitié des matches de la saison. Donc désolé pour ceux qui espéraient le voir capitaine de cette triste Team, mais Tonton Pat, arrivé seulement en janvier à l'OM (10 matches joués), n'était pas sélectionnable. Il pourra toujours se rattraper l'an prochain...

Thomas DIDILLON (FC Metz) : 64 buts encaissés en 32 matches, soit un bel équilibre de 2 prunes par rencontre qui en font un espoir déjà déchu.
Benoît ASSOU-EKOTTO (FC Metz) : l'esprit rastafari c'est cool, c'est zen, on kiffe. Mais faut y aller, à fond, vraiment, à un moment, Ben !
DORIA (OM) : une pincée de sel sur une pièce montée, on est tous d'accord, c'est dégueulasse.
Mickaël CIANI (Lorient) : en foot, on ne fait jamais du neuf avec des vieux.
Christophe JALLET (OL) : puisqu'il n'a joué que 12 matches, sa place semble usurpée. Mais il y a toujours une petite place au soleil pour un glorieux International.
Yannick CAHUZAC (Bastia) : quand il arrêtera de confondre course au maintien et concours de carton rouge, ça ira mieux.
Julien CETOUT (ASNL) : quand on disait qu'il faut se faire violence, on voulait dire sur le terrain Julien ! Et puis surtout, 17 passes réussies sur 612 tentées, c'est vraiment pas assez.
Stéphane SESSEGNON (Montpellier Hérault) : cf. Ciani.
Jérémy MENEZ (Girondins de Bordeaux) : à Paris, Milan ou Bordeaux peu importe. Avec Jérémy-le-boute-en-train, ça finit toujours en eau de boudin.
Maxwell CORNET (OL) : il a parfois relégué Fekir, Ghezzal, Depay ou Valbuena sur le banc... Merci d’éclairer ma lanterne.
Christophe MANDANNE (ASNL) : rapatrié des Emirats en juillet, il devait être le fer de lance de l'attaque nancéienne. 10 mois et un but plus tard... Mdr mixé avec emoji qui chiale bien bien fort pour chaque supporter de l'ASNL.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sportif :