vendredi 28 avril 2017

J35 #CocoASNL2017 : Metz - Nancy

Tout savoir sur le concours #CocoASNL2017
=> Lire le règlement ici

Voici venue l'heure des braves. Ce 54e derby entre Messins et Nancéiens s'annonce sulfureux. Alors que Metz n'a toujours pas conforté son maintien mais s'en approche à petits pas (15e, 36 points, -35), Nancy (19e, 32 pts, -19) n'a pour sa part plus le choix : gagner impérativement sur le terrain le plus hostile qui soit pour continue d'espérer. En dépit d'un match aller des plus glorieux remporté haut la main avec son meilleur score de la saison (4-0), l'ASNL, championne de Ligue 2 en titre, est aujourd'hui classée 19e et donc directement relégable.
Ce n'est pas pour rien que L'Est Républicain évoque ce matin le derby le plus important de l'histoire entre les deux clubs. Au-delà de la nervosité et l'engouement très particuliers liés à cette affiche, les joueurs de Pablo Correa devront plus que jamais se montrer guerriers et précis pour remporter ce duel sans ses supporters. Il misera notamment sur son détonateur Issiar Dia, un temps incertain, et sur un maximum de réussite également.

Publiez votre pronostic du résultat du match + l'identité du premier buteur (toute équipe confondue) avant le coup d'envoi de la rencontre en commentaire non anonyme.

#FCMASNL

jeudi 20 avril 2017

Allez les Vers : Monaco-Dortmund

Moncao se qualifie pour le dernier carré de la C1
en éliminant le Borussia Dortmund (3-2, 3-1)

J34 #CocoASNL2017 : Nancy - Marseille

Tout savoir sur le concours #CocoASNL2017
=> Lire le règlement ici

Il ne reste plus que cinq matches avant que cette saison 2016-2017 de Ligue 1 rende son verdict définitif. Sera-t-il irrévocable ? Négociable ? Ou bien favorable ? Pour l'ASNL, la situation est tellement inconfortable qu'on ne peut jurer de rien. Sa 17e place actuelle (la dernière qui autorise le maintien), est fort convoitée par Lorient, Dijon et Bastia - le trio de la voiture-balai -, alors que devant un écart de deux points avec Caen et cinq avec Metz ne permet plus guère d’espérer mieux.
Alors, OM ou pas en visite à Marcel-Picot ce samedi, il va falloir jouer la partie pour la gagner, en répétant les belles choses entrevues à Nice malgré la défaite (1-3) et en escomptant plus de réussite, notamment défensive. Mais ça, les Thauvin, Payet, Sanson ou Gomis le voient d'un autre oeil.

=> Le résumé du match aller au stade Vélodrome (3-0)

Publiez votre pronostic du résultat du match + l'identité du premier buteur (toute équipe confondue) avant le coup d'envoi de la rencontre en commentaire non anonyme.

#ASNLOM

vendredi 14 avril 2017

J33 #CocoASNL2017 : Nice - Nancy

Tout savoir sur le concours #CocoASNL2017
=> Lire le règlement ici

Ils l'ont fait ! Nos joueurs ont enfin remporté un succès après deux mois d'une disette qui n'était plus très loin de devenir incurable. En battant Rennes samedi dernier à Marcel-Picot (3-0), l'ASNL a su attraper une bouée de sauvetage certes fragile et provisoire dans la tempête de la course au maintien, mais qu'il était absolument indispensable de ne pas louper. Avec les victoires conjuguées des revenants Lorientais et de Bastiais jusqu'alors exsangues, tout autre résultat qu'une victoire nous aurait envoyés à la 19e place. Une situation qu'il aurait été bien tendue de gérer pour les esprits.
Aujourd'hui 17e, les Nancéiens rassérénés sont virtuellement sauvés de la relégation mais leur marge est très mince et ils vont devoir enchaîner... à Nice. Ce déplacement chez le leader surprise du début de saison qui nous avait froidement battus à l'aller (0-1) ne sera pas une mince affaire alors qu'il est désormais un concurrent sans surprise à la qualification pour la Ligue des Champions.
Pablo Correa récupère dans son groupe Youssef Aït Bennasser et Modou Diagne mais sera  toujours privé de Tobias Badila ainsi que de Vincent Murtori.

Publiez votre pronostic du résultat du match + l'identité du premier buteur (toute équipe confondue) avant le coup d'envoi de la rencontre en commentaire non anonyme.


#OGCNASNL

jeudi 13 avril 2017

"Atleti, NADA MAS QUE TU"

Hier soir, dans leur sanctuaire du stade Vicente Calderon pour la réception de Leicsester City en quart de finale aller de la Ligue des Champions, les supporters de l'Atletico de Madrid ont déployé ce superbe Tifo en l'honneur de leur club  :"Atleti, NADA MAS QUE TU" ("Atletico, RIEN D'AUTRE QUE TOI").

Photo : Twitter @alegrtrovador

samedi 8 avril 2017

Nancy avec puis sans Lenglet : l'équilibre avant le chaos

Patron de la défense, capitaine, fleuron du centre de formation, joueur le plus utilisé par son coach sur les deux dernières saisons et le mieux noté par les observateurs parmi l'effectif nancéien, les rôles, responsabilités et qualités de Clément Lenglet au sein de l'ASNL sont - ou plutôt étaient - légion.

Avant même la remontée en Ligue 1 obtenue à l'été 2016, il était acquis que le jeune international Espoir tiendrait une part primordiale dans l'opération maintien qui s'annonçait. Indéboulonnable au poste de défenseur central, sa première partie de sa saison dépeignait sur les résultats de l'équipe : d'abord à tâtons avant d'assurer plus de réussite. Déjà  suivi par des représentants de la Juventus Turin l'année précédente, le jeune Clément était débusqué dès les premières heures du mercato hivernal par le FC Séville et s'envolait pour l'Andalousie avant la reprise de début janvier. Entre un petit chèque de 5M€ et une perte sportive considérable, le club avait tranché et s'inclinait face au souhait impérieux du joueur d'intégrer un club prestigieux. Non remplacé à son poste, les heures sombres de Nancy débutaient.

Avant de recevoir Rennes ce soir pour le compte de la 32e journée où il sera impératif d'interrompre une déferlante de neuf matches sans victoires (dont huit défaites), l'ASNL ne peut que se rendre à l'évidence (voir graphiques ci-dessous). Avec son capitaine symbolique dans ses rangs elle suivait un tableau de marche tout à fait en phase avec ses objectifs modestes mais réalisables de promu (1,17 point/match, autant de victoires que de défaites). En 2017, depuis le départ de Lenglet, elle n'a connu que quatre fois la victoires (3 en début d'année puis la dernière il y  maintenant deux mois à Nantes) et s'est habituée à une médiocrité généralisée dont l'issue parait fatale : près 3 défaites tous les 4 matches pour un famélique ratio de 0,54 point pris par match (contre 1,17 auparavant). La défense est plus perméable, l'attaque indigente. Bref, sans Clément Lenglet, plus rien ne va. L'ASNL est aujourd'hui toujours barragiste. Mais demain ? 

Si par malheur Nancy venait à faire l'ascenseur, l'une des explications à cet échec cuisant passerait inévitablement par la gestion de l'avant et l'après départ de Clément Lenglet.




vendredi 7 avril 2017

J32 #CocoASNL2017 : Nancy - Rennes

Tout savoir sur le concours #CocoASNL2017
=> Lire le règlement ici

Les journées passent et le constat demeure intact : l'ASNL va mal, très mal et parait bien trop impuissante pour espérer se maintenir dans l'élite. Défaite à Guingamp samedi dernier (1-0) et pour la sixième fois consécutive sur la plus petite des marges, l’équipe au chardon a de nouveau cristallisé l'ensemble de ses errances. L'infériorité technique et physique (comme au match aller) s'est très vite accentuée par une infériorité numérique suite à l'expulsion, certes sévère mais symptomatique de la médiocrité du moment, de Modou Diagne.
Le  nouveau "patron" de la défense rouge et blanche suite au départ de Lenglet à Séville en janvier sera donc suspendu pour la réception de Rennes qui représente une des dernières rares possibilités d'engranger une victoire étant donné le calendrier dantesque qui nous attend ensuite : des gros à la maison et des concurrents au maintien (dont Metz ) à l'extérieur.

Publiez votre pronostic du résultat du match + l'identité du premier buteur (toute équipe confondue) avant le coup d'envoi de la rencontre en commentaire non anonyme.

#ASNLSRFC