dimanche 4 décembre 2016

Résumexpress : OM - ASNL (3-0)

Ligue 1 - J16 - #OMASNL ou le Cocoricouacico - Pour une fois dominateurs à l'extérieur sans pour autant gagner mercredi soir à Saint-Etienne (0-0), l'OM est obligé de battre Nancy pour enfin intégrer la première moitié de tableau - Lassana Diarra toujours en délicatesse physique est out - Garcia remplace Alessandrini par Njie et conserve son ossature habituelle avec Hubocan conforté au poste d'arrière gauche - Correa s'appuie essentiellement sur le groupe qui vient de terrasser Metz dans le derby lorrain (4-0) tandis que Chernik supplée dans les cages Ndy Assembé blessé - Coup d'envoi - Sur un premier ballon en profondeur de l'OM, Chernik sort tête en avant à la limite de sa surface. Le Biélorusse, plus vraiment habitué des moments chauds puisque il vit là sa première titularisation en L1, est télescopé par son capitaine Lenglet dont le coude lui lacère généreusement le cuir non chevelu. Quelques bandages et c'est reparti - Thauvin l'unijambiste s'excentre sur son pied gauche mais sa frappe est trop croisée - Les Nancéiens ne savent déjà plus trop où ils en sont alors, avec deux ballons sur la pelouse... - Njie réussit un petit numéro pour s’immiscer dans la surface et sert Gomis qui réussit à tirer. Le ballon dévié par Chernik puis Diagne termine sur le poteau - Thauvin continue à mettre le feu et les défenseurs visiteurs prennent des courants d'air sur les montées de Njie et d'un Sakai à son aise - A l'image d'un Vainqueur impérial, le milieu de terrain olympien se régale face aux papys lorrains Diarra & Pedretti alors que N'Guessan est invisible - Dia commence à enchaîner un petit peu mais il est vite stoppé - Gomis de nouveau trouvé en pivot dans la boîte ça pue, mais Thauvin du droit ne trompe pas Chernik toujours vigilant malgré sa gueule cassée - Une demi-heure s'est écoulée et Marseille se relâche comme d'accoutumée. Il n'en faut pas plus pour que Cuffaut, dans le coup, centre au second poteau mais la reprise puissante de Puyo n'est pas cadrée - Diarra applique fort bien les consignes probables de Correa pour rester proche de l'adversaire et gratter quelques balles, mais il est bien le seul - Lopez s'essaie de loin mais Nancy tient le choc - MT (0-0) - 46' Y'a encore du monde à la buvette que Thauvin vient sublimement ouvrir la marque de ce qui pourrait être sa spéciale s'il était constant : frappe enroulée du gauche qui se loge dans la lucarne opposée avec l'aide du montant (1-0). Sur ce coup-là Badila s'est littéralement fait déposer - Chernik puis Pelé se mettent en évidence sur des sorties dans les pieds adverses - Lopez vs Diarra : un match dans le match entre le minot tout petit et l'ancien grand échalas - Épaule contre épaules ou geste illicite de Lenglet sur Lopez qui s'écroule dans la surface ? L'arbitre laisse jouer - Il a des misères ce Lenglet : après un pied haut de Lopez qui l'a effrayé, il prend une béquille de Pelé - Lopez, omniprésent pour lancer les offensives marseillaises vient frôler la lucarne - Aït Bennasser a remplacé Diarra mais il peine à se mettre dans le rythme - Les "up and under" de Njie en phase défensive, pfff... - Nouvelle grosse frappe de Thauvin mais Chernik démontre qu'il est prompt sur sa ligne - 80' Sur le corner qui suit, Gomis récupère le ballon, se débarrasse trop facilement d'un Lenglet attentiste, et envoie un missile légèrement détourné par Diagne, encore lui, mais cette fois avec l'effet inverse (2-0) - A dix minutes de la fin il est impossible d'envisager voir revenir une ASNL dépassée - L'expérience ne faisant pas tout, Pedretti est expulsé pour une semelle bien sale sur Lopez - Les radars ne l'ont pas vu, mais le régional de l'étape Robic est entré en jeu côté nancéien - Cet OM séduisant continue d'enchaîner les situations menaçantes et peut encore sévir - 93' Après plusieurs décalages à hauteur de la surface de réparation, Njie reprend sans contrôle et enroule une frappe du droit à terre qui laisse Chernik stoïque (3-0) - Coup de sifflet final - Supérieur dans tous les compartiments du jeu, individuellement et collectivement, et enfin réaliste, l'OM obtient une victoire convaincante qui lui offre la meilleure place de la saison... la 10e - Trop timide et intimidée, l'ASNL entérine le fait qu'elle n'aime pas les cadors face auxquels elle a tendance à tendre les deux joues (3 défaites, 12 buts encaissés sans en inscrire contre Lyon, Monaco et donc Marseille) - Ce n'est pas si grave car Pablo Correa connait les matches qu'il faut remporter. L'un d'entre eux s'annonce dès ce samedi où il sera question de s'imposer à la maison face à Angers

Thauvin a frappé le premier et l'ASNL ne reviendra jamais

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sportif :