samedi 12 novembre 2016

Résumexpress : France - Suède (2-1)

Éliminatoires Coupe du monde 2018 - J4/10 - Groupe A - #FRASUE - Les deux nations se partagent la tête de la poule avec 7 points - La Suède n'a plus vaincu la France dans l'hexagone depuis... 1952 - La ferveur est telle que la fanfare se tait, laissant les 78000 voix du Stade de France entonner une émouvante Marseillaise - En revanche, la minute de silence en mémoire des victimes des attentats de Paris survenus il y a tout juste un an en marge du France-Allemagne du 13 novembre 2015 est salie par quelques énergumènes insensibles - Pensée également aux poilus et à un armistice fragile signé voilà 98 ans un certain 11 novembre 1918 - Giroud fait son retour en pointe - Evra que l'on ne pensait plus revoir honore sa 81e sélection en remplacement de Kurzawa blessé - Coup d'envoi - La première frappe de la rencontre est signée Pogba. Le gardien suédois Olsen ne peut intervenir, le ballon fusant à une bonne vingtaine de mètres de sa cage - Pour un premier vrai danger c'est un classique : remise déviée de la tête par Giroud et Griezmann pénètre plein axe - Tous les ballons finissent dans des pieds Bleus dans ces vingt premières minutes mais Pogba comme ses coéquipiers doivent régler la mire - Les jaunes de Suède commencent à déployer un jeu collectif et un repli défensif pas vilains du tout - Les Bleus se ramollissent tandis que les Vikings s'enhardissent - Illustration du manque de mouvements et d'initiatives côté français, c'est Varane qui par moments joue les meneurs de jeu - Un ultime coup de tête illusoire de Griezmann et on rentre au vestiaire la mine un peu circonspecte - MT (0-0) - Giroud enfin en position offensive mais le barbu ne cadre pas sa tête - On s'en remet au bon souvenir des coups-francs de Payet mais ça passe au-dessus - Sur un déboulé scandinave côté gauche, un léger surnombre se met en place mais Lloris intervient en deux temps - 54' Faute de Sidibé. Le coup-franc de Forsberg pourtant court et peu puissant trompe Lloris, pétrifié sur sa ligne. Ce ballon a forcément été dévié. Ralenti formel : rien ni personne n'a changé le cours d'une trajectoire hyper moderne - à savoir surprenante et changeante - du cuir (0-1) - Lloris a manqué de clairvoyance et il s'en veut - Piètres acteurs mais gros réacteurs, les tricolores sont (enfin) plus agressifs et accélèrent par Matuidi (guère fatigué jusque-là) stoppé illicitement - 57' Sur le coup de pied arrêté qui suit tiré par Payet, la sphère atterrit sur une tête française  qui, à bout portant, la claque dans le but à l'aide de la barre transversale. L'égalisation est signée Varane ! Ah non, c'est Pogba !? Non, c'est bien Varane. Les deux célébrant le but, on fait comment ? C'est Pograne ? Varagba ? Allons-y pour Pogba (1-1) - Contraints de se bouger par l'ouverture du score des visiteurs, les Français se lâchent enfin - Griezmann et Giroud ne sont pas loin de gratter un ballon dans les mains d'un Olsen un peu fébrile - 65' Ben tiens, voilà que le portier suédois relâche la balle au-dessus de Griezmann -légèrement hors-heu au départ du centre de Sidibé- et Payet se retrouve en position plus que confortable pour épouser le ballon pied droit et l'enrouler jusqu'au second poteau, là où personne ne pourra l'intercepter (2-1) - Quelle capacité à inverser le sens d'un match pour ces Bleus ! - Dupé quelques minutes plus tôt, Lloris se rattrape alors que la Suède commence à se rebiffer - On le sent en manque de but et Toinou se met en évidence mais le break qui aurait été décisif est manqué pour quelques centimètres après une belle frappe du gauche - Le jeune bordelais Thelin se retrouve en face-à-face avec Lloris mais, légèrement gêné par un impeccable Koscielny ("impeccable Koscielny" on peut appeler ça un pléonasme désormais), il ne cadre pas son tir - La dernière chance des hommes d'Andersson est passée et l'équipe de France s'impose - Match peu emballant et victoire difficile bien compliquée par l'opposition ainsi que le manque de liant des hommes de Deschamps - L'essentiel est bien acquis : 3 nouveaux points à domicile face à un concurrent direct à la première place et la maison bleue prend seule les rênes de sa poule avec 10 points sur 12 possibles - Sans attendre les résultats de Bulgarie/Biélorussie et Luxembourg/Pays-Bas ce dimanche, la France se prépare déjà à passer l'hiver au chaud - Décrassage programmé mardi à Lens pour un dernier match amical en 2016, contre la Côte d'Ivoire.

Varane-Pogba, Pogba-Varane. Deux hommes, deux têtes, un seul but (crédit photo @leProgres)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sportif :