jeudi 20 octobre 2016

Résumexpress : FC Barcelone - Manchester City (4-0)

Ligue des Champions - J3 - Groupe C - #FCBCity - Anciens partenaires au Barça, les deux coachs Luis Enrique et Guardiola arborent un large sourire et s'offrent une franche accolade dans les couloirs du Nou Camp - Il a longtemps nourri une bête du jeu devenue avec lui un monstre de football qu'il a quitté pour tenter de le cloner ailleurs, Guardiola revient à Barcelone en manager de City - Expérience qu'il a déjà vécue aux commandes du Bayern Munich... pour une grosse défaite 3-0 - Retour moins prégnant mais notable que celui de Claudio Bravo qui a quitté la Catalogne cet été pour s'emparer d'une place de titulaire indiscutable du côté de Manchester - En factotum du football qu'il est et sait être, Mascherano occupe le flanc droit de la défense des Blaugrana - Coup d'envoi - Une accélération et la mobylette Jordi Alba, qui sortait juste de l'atelier, tombe en rade. Changement poste pour poste avec Digne - Quelle autre équipe en Europe que le Barça peut se la jouer à lancer sa construction du jeu depuis sa surface de réparation sans paniquer ? Et bien ce Manchester City, Messieurs Dames, dont les gènes apparaissent déjà bien modifiés par le style Guardiola - Les deux équipes rivalisent dans le contrôle du jeu et la possession de  balle - 17' Glissade fatale de Fernandinho qui ouvre un boulevard à Messi, lâché par Otamendi, au cœur de la surface. La suite, vous l'avez déjà vue mille fois : le génial Argentin, ballon-bilboquet collé au pied, crochète son ancien partenaire Bravo pour marquer dans le but vide (1-0) - L'emprise catalane s'accentue - City sait désormais faire circuler proprement la balle, on l'a compris, mais peine toutefois de plus en plus à approcher la zone de Ter Stegen - Sursauts mancuniens par Nolito puis Gundogan qui s'engouffrent dans le secteur de Piqué convalescent et bientôt remplacé par un nouveau Français, Mathieu - MT (0-0) - Ce fennec de Suarez attend la faute d'Otamendi qui arrive toute seule - Houuuuuu... mtitiiiii place un joli coup de tête qui rase le poteau - Finalement ce ne sont pas les gardiens anglais qui ont les pieds carrés, mais les gardiens qui jouent en Angleterre : sorti en dehors de sa surface, Bravo manque son plat du pied droit qui arrive sur celui de Suarez qui tente de le lober. Le Chilien interrompt la trajectoire du bouts des gants. La sentence est irrévocable, c'est l'exclusion directe. C'est un tournant du match - Dans la continuité, City perd son capitaine Zabaleta sur blessure - 61' Sonnés par ces faits de jeu, les Citizens sont mis groggy par une nouvelle spéciale de Messi, servi par Iniesta, qui trouve le petit filet gauche de Caballero (2-0) - Pendant ce temps-là De Bruyne, placé à la pointe d'un trident offensif, échoue dans chacune de ses quelques opportunités - 69' Ils ne sont plus groggy mais bien KO cette fois les hommes de Guardiola dont les maladresses répétées dans l'entre-jeu sont exploitées à la perfection par le Barça : récupérant un ballon perdu par Gundogan, Suarez sert Messi qui, seul dans l'axe, n'a aucune peine à inscrire son triplé des familles (3-0 ) - Il n'avait pas débuté le match et ne le terminera pas non plus : Mathieu est logiquement expulsé après son deuxième carton jaune pour une faute pas jolie jolie sur Sterling - Ça joue donc à 10 contre 10 - Et le Rakitić, on n'en parle pas des masses, mais qu'est-ce qu'il amasse comme (très) bon boulot - Sterling aura été le seul Mancunien à garder le rythme et créer des espaces - Cet Umtiti  m'a tout l'air de bien s'installer dans la défense catalane - Quels enchaînements de Messi avec prise de balle-contrôle orienté. Cela finit en pénalty, mais Neymar le manque. La faute à ses piétinements agaçants dans sa course d'élan ? Sujet éternel. - 88' Vexé par cet échec, le Brésilien s'arrache depuis son camp et, en s'appuyant sur Messi, vient mystifier toute la défense de City et le moral d'un Guardiola humilié (4-0) - Comme il est de coutume, Luis Enrique lui sert la main après le coup de sifflet final, mais maintenant ça ne rigole plus des deux côtés

Messi a rigolé au moins trois fois lors de ce Barça-City

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sportif :