mercredi 14 septembre 2016

Résumexpress : Paris SG - Arsenal (1-1)

Ligue des Champions - Groupe A - J1 - #PSGARS - Kevin qui passe à la trappe, c'est le jeune pousse Areola qui garde la cage du PSG. Ça me plaît bien ça - Ben Arfa en civil, Lucas et Pastore seulement substituts, c'est Matuidi qui prend le couloir gauche en attaque. T'as raison Unai, mets-toi des bâtons dans les roues. C'est la bouffe française que tu digères pas ou quoi ? - Le Giroud d'Angleterre est à son poste : à la pointe... du banc de touche - 40 secondes de jeu pour un classique parisien : lancé par la patte magique de Verratti, Aurier dévore son flanc droit et enroule un centre délicieux que la tête de Cavani vient piquer et décroiser au premier poteau pour punir Arsenal... et les retardataires (1-0) - Le bon pressing local mate les visiteurs - Petit récital de Di Maria à la talonnade puis d'un puissant corner rentrant - Fait aussi inédit qu'intéressant : depuis son banc, Emery exhorte... les remplaçants parisiens - Avec la précision de l'horloger, Verratti sert Maxwell en profondeur, trop court, puis remet ça sur l'action suivante pour Cavani qui réalise ce qu'il fait de mieux après ses buts de la tête : manquer un but facile. #NoFeetNoGoal - Ce Rabiot en Bleu... de France, c'est pour quand ? - Rebelote pour le cul-de-jatte Cavani qui par défaut de poitrine manque son amorti. Tant de gâchis renvoie inévitablement au fantôme d'Ibra - MT (1-0) - Le PSG ayant décidé de subir, Arsenal pousse mais en n'étant jamais dangereux - Sans trop accélérer, les Parisiens débordent aisément les Gunners, ce qui oblige Ospina à remporter tous ses duels face à Cavani, Di Maria puis Aurier - On sent bien que Giroud, à peine entré en jeu, a plus d'intentions d'en venir aux mains qu'aux pieds - 78' Alors que l'on commence à penser que ce PSG pourrait finir par regretter ses ratés et son manque de poids dans le jeu, la sanction tombe : après avoir repoussé une frappe d'Iwobi, Areola est fusillé par Alexis Sanchez (1-1) - Et un p'tit jaune, un, pour Giroud qui récolte (enfin) le fruit de sa sale humeur - Le match est quasi plié, mais pour finir en beauté son œuvre de destruction du fair-play, Giroud met un coup à Verratti. L'arbitre finit par doubler le jaune précédemment acquis des deux joueurs. 1+1 = Rouge. Injuste pour le hibou italien - Ultime offrande non saisie par Marquinhos et c'est un PSG guère emballant qui abandonne 2 points à son adversaire dans la course à la sacro-sainte première place du groupe - Impuissant face à un Arsenal assez terne, on imagine mal ce PSG là atteindre son objectif continental : faire mieux que les saisons passées, à savoir se hisser dans le dernier carré - 3e match sans victoire TCC, une première depuis septembre 2014 pour le PSG

1 but et 1 rouge partout entre PSG et Arsenal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sportif :