vendredi 30 septembre 2016

J8 #CocoASNL2017 : Lille - Nancy

Tout savoir sur le concours #CocoASNL2017
=> Lire le règlement ici

La seule victoire de Nancy cette saison le fut en déplacement à Lorient dans le duel des deux derniers du championnat. Trois semaines après, c'est un défi similaire qui se présente à l'ASNL qui rend visite ce samedi à une lanterne rouge que l'on n'imaginait pas du tout  en pareille souffrance : le LOSC. L'équipe de Frédéric Antonetti pointe à la 20e place avec 4 petits points et une série en cours de 4 défaites. 
La défense, bien que composée de valeurs sûres comme Beria, Corchia ou Civelli, déçoit alors que celle de Nancy aurait tendance à rassurer. 
Les attaques en berne et la crainte de perdre à nouveau et se voir décrochés pourraient nuire au spectacle proposé par les deux équipes.

Publiez votre pronostic du résultat du match + l'identité du premier buteur (toute équipe confondue) avant le coup d'envoi de la rencontre en commentaire non anonyme.

#LOSCASNL

mercredi 28 septembre 2016

Résumexpress : Borussia Dortmund - Real Madrid (2-2)

Ligue des Champions - J2 - Groupe F - #BVBRMA - Avec leur armada et esprit offensifs, ces deux-là ne sont pas du genre à tâter du round d'observation et se rendent coup-franc boxé sur coup-franc boxé (CR7 puis Castro au tir) - Ce bras tendu de CR7 qui freine le CF d'Aubameyang, s'il est pas volontaire j'veux bien être naturalisé portugais - "Monsieur Klattenburg est l'un des pires arbitres de l'histoire du football" (Jean-Charles Sabattier en live sur Bein Sports) - Récupération, combinaisons et percussions : ce Borussia grouille de talents collectifs, mais Dembele, par qui tout petit arriver, reste maladroit à la conclusion - 17' Plus incisif encore dans ses moments forts, le Real prend l'avantage sur un pointu de CR7 génialement servi du talon et en aveugle par Bale après une action collective parfaite initiée par Modric et relayée par Benzema puis James (0-1) - Beau coup de boule de Rastapopoulos (ou qqch du genre) mais Navas veille - Ce Real peut blesser dès qu'il le décide - 43' Navas repousse un puissant CF sur le malheureux Varane qui plante un csc accompagné par P-EA (1-1) - Benzema avait aisément contourné par les airs tout le bloc jaune, mais l'amour de tête décroisée de CR7 est invalidé pour cause de hors-jeu - MT (1-1) - Le Real cédant la possess' au BVB, Dembele s'adonne à ses entrechats avant de chatouiller la lucarne - Dans la foulée, Aubameyang enroule une jolie frappe du droit bien boxée - La défense locale en oublierait presque que le jeu de tête de CR7 est une arme fatale - 69' Sur un corner rapidement et finement joué avec Kroos, CR7 centre par-dessus. Le poteau accueille la reprise plat du pied de Benzema que Varane vient transformer en but, son premier en Ligue des Champions (1-2) - Vexé, Guerreiro est tout prêt d'égaliser sur une frappe de mule à l'entrée de la surface repoussée par Navas - Sonnés, les Allemands interrompent comme ils peuvent les contres madrilènes : à savoir pas très joliment et avec avertissements à la clé - Sa saison enfin lancée physiquement, CR7 semble encore en mesure de breaker - Jamais avare de niaque, Dortmund s'accorde encore quelques doses de panache bien excitantes - Si la qualité d'une charnière centrale s'évalue sur sa complémentarité, alors celle du Real est idéale : Sergio Ramos tabasse pendant que Varane nettoie - 87' Oui mais voilà, avec un super-sub de la trempe de Schürrle, le retour reste possible, et pour cause : il attrape la lucarne d'un tir puissant du gauche à l'intérieur de la surface (2-2) - Dans l'ancien Westfalenstadion, quand le match est terminé et même si la victoire n'est pas au bout, le public ne part pas et les étendards noir et jaune flottent plus que jamais au vent. Une autre idée du job de supporter - Une rencontre à la hauteur de l'affiche qui rappelle qu'au delà de ses stars offensives, le Real de Zidane est un bloc bien difficile à ébranler, même par un Borussia franchement très costaud et qui pourrait aller loin.

Varane buteur pour le Real : une première en C1

mardi 27 septembre 2016

Résumexpress : ASNL - Nice (0-1)

L1 - J7 - #ASNLOGCN - 18K spectateurs ornent les gradins de Marcel-Picot dans des conditions estivales - Bien heureux d'avoir ramené 1 point de Bastia, Pablo Correa maintient sa défense à cinq, mais se contente juste de deux attaquants de métier : Mandanne et Hadji (Trop frileux le Pablo?... We'll see) - Les joueurs clés de l'insolente réussite niçoise du moment ne sont pas (tous) là (Balotelli forfait, Siri, Koziello et Belhanda sur le banc) - Plus sûr dans les impacts, le Gym cède pourtant les bonnes situations à Nancy : en excellente position Mandanne manque une reprise qui ne demandait qu'à propulser le ballon dans le petit filet opposé (très très rageant), têtes de Cabaco puis Lenglet - Papy Hadji rogné par ses 6 matches joués ce début de saison sort sur blessure. Koura prend sa place - Après 2 matches sans avertissement, retour des malus (N'Guessan, Badila) - La défense renforcée des locaux fait barrage, notamment grâce au poids d'un Cabaco généreux dans l'effort - MT (0-0) - Cyprien se défait de Chrétien et allume la tribune Schuth - Dante ou la tour de contrôle... infernale - Arrêt réflexe d'Assembé sur une tête de Sarr - Ce Rémi Walter serait bien utile dans l'effectif de l'ASNL :-( - Koura est trop fréquemment maladroit cet après-midi pour être le premier buteur nancéien dans le jeu à la maison - 60' Eysseric accélère aux 20 mètres, Cabaco sort à contretemps, Lenglet ne compensant pas, Plea n'a plus qu'à conclure seul face a Assembé (0-1) - Désormais mené, Correa revient à un schéma plus équilibré et conquérant en remplaçant Chrétien par Robic (ndla: on n'en serait peut-être pas là si on avait débuté ainsi) - Fébriles, Lenglet et Cabaco ne se sont pas remis du but encaissé - Koura s'emmêle les guibolles et alimente la besace des regrets - Jamais fébrile quant à lui, le Kop du Saturday FC, bras dessus bras dessous, maintient l'ambiance, et donc l'espoir, en tribunes - Comme à Bastia, Dia est bien entré pour tenter de mettre du désordre dans la défense adverse mais comment dire... si Ben Arfa ne travaille pas assez pour intégrer le groupe parisien, que penser du niveau physique d'Issiar ? - Les coups de patte de Pedretti sont plus illusoires que dangereux - Entreprenants mais modérément menaçants et par-dessus tout imprécis, les Nancéiens finissent par s'incliner pour la 3e fois en 4 réceptions sur leur pelouse - Même inexpérimenté dans le peau du leader, on a senti les Niçois sereins. Leur belle aventure tout là-haut devrait perdurer un temps - Pas si piquant que ça, Marchetti est toutefois élu Chardon du match - Une petite défaite 0-1 face au premier du championnat, c'est pas dramatique, mais les 12 points et 18 places qui distancent désormais Nice de Nancy révèlent plus exactement l'écart et les moyens qui commencent à séparer les Lorrains de leur objectif maintien - Déjà penser à passer en mode commando. Fait chier.

Alassane Plea en balade à Marcel-Picot

Résumés des précédents matches de l'ASNL :
6e journée : Bastia-Nancy (0-0)
4e journée : Lorient-Nancy (0-2)
3e journée : Nancy-Guingamp (0-2)
2e journée : Rennes-Nancy (2-0)

vendredi 23 septembre 2016

J7 #CocoASNL2017 : Nancy - Nice

Tout savoir sur le concours #CocoASNL2017
=> Lire le règlement ici

L'OGC Nice est l'adversaire privilégié de l'ASNL, celui qui a été vaincu lors des deux dernières grandes finales nationales remportées par le club meurthe-et-mosellan (Coupe de France 1978, Coupe de la Ligue 2006). En championnat, tout va pour le mieux également a la maison pour les Nancéiens qui ne se sont inclinés qu'une fois sur les douze derniers affrontements avec les Aiglons. 
Ces statistiques glorieuses ont-elles pour autant de quoi rassurer les supporters après 3 matches sans défaites, certes, mais avec un fond de jeu inexistant ou presque et une puissance de frappe très limitée ? Pour envisager la victoire ou ne serait-ce qu'un partage des points, au moment même où les Azuréens arrivent en leader menaçant après leur large victoire pleine d'efficacité sur le désormais ex-leader Monaco (4-0), il faudra aux hommes de Pablo Correa beaucoup plus que de la solidarité et le soutien inconditionnel du public que l'on a pu constater jusqu'à présent à Marcel-Picot. Presser, percuter, combiner, tenter seront les maîtres mots. Comptons pourquoi pas aussi sur le fait que Lucien Favre effectue quelques roulements dans son effectif dans la perspective du match de Ligue Europa que Nice jouera jeudi en Russie face à Krasnodar. 

Publiez votre pronostic du résultat du match + l'identité du premier buteur (toute équipe confondue) avant le coup d'envoi de la rencontre en commentaire non anonyme.

#ASNLOGCN

Résumés des précédents matches de l'ASNL :
6e journée : Bastia-Nancy (0-0)
4e journée : Lorient-Nancy (0-2)
3e journée : Nancy-Guingamp (0-2)
2e journée : Rennes-Nancy (2-0)

Résumexpress : Bastia - ASNL (0-0)

Mika Chrétien au duel pour son premier match de la saison en L1

L1 - J6 - #SCBASNL - En cette veille d'automne, c'est grand ciel bleu au-dessus de Marcel-Picot, sauf que le match a lieu... sur la mare embouée de Furiani - Pour son 1100e match dans l'élite, Nancy blinde sa défense devant Assembé avec un 5-2-3 - Après 3 matches sans recrues alignées, elles sont 4 au coup d'envoi pour ce déplacement en Corse - Lenglet est entouré de Cabaco et Chrétien - Cetout récupère son aile droite, Badila l'opposée - L'ex-Ajaccien Marchetti est associé à l'indécrottable Aït Bennasser au milieu - Trio d'attaque tout propre avec Koura, Mandanne et Dalé - Pablo Correa a prévenu que Nancy ne viendrait pas que pour défendre, mais très vite l'on réalise que ses joueurs n'ont pas dû être attentifs sur ce point de consigne - Faute d'espace, Diallo allume un pétard des 20 mètres qu'Assembé repousse d'une manchette - Saint-Maximin s'essaie à la parabolique lointaine - Cabaco transpire l'école uruguayenne : costaud, tacleur, physique - MT (0-0) - Bastia peine à bouger le bloc compact des rouge et blanc. Tu m'étonnes, c'est la copie conforme du bus garé devant le but façon Mourinho - La mobylette Saint-Maximin déborde l'arrière-garde nancéienne, c'est sans compter sur la vigilance d'Assembé qui boxe et re-boxe - Un peu de déchet, mais Aït Bennasser est à la fois le piston et la courroie de transmission à Nancy - Cette pelouse ne ressemble même plus à un bourbier mais aux tranchées de Verdun - Petite frappounette de Dalé qui réchauffe à peine Leca - Dia entre avec la tunique nancéienne sur les épaules : une première depuis plus de six ans. Tout de suite il accélère... puis disparaîtra - 88' Le gardien bastiais pète un câble. Ce fada de Leca, à plus de 30 mètres de son but et le long de la ligne de touche, tente le tout pour le tout en balançant... à peu près devant. Plein axe depuis le rond central, à plus de 50 mètres du but adverse, Marchetti reprend d'une demi-volée du gauche. Le ballon échoue à quelques encablures des filets. Le hold-up parfait est loupé d'un poil - Score final 0-0 - Les + côté Nancy : 3e match sans défaite synonyme de sortie de la zone rouge, une défense restée compacte grâce notamment aux arrivées sérieuses de Cabaco et Chrétien, belles prestations de Aït Bennasser et Assembé - Les - : à l'image d'un trident (in)offensif invisible ce soir (Mandanne et Koura hors sujet), Nancy n'a que de très rares occasions de marquer, ce qui représente le principal souci pour l'avenir - Il sera ainsi bien difficile de ne pas retourner sous la ligne de flottaison dès dimanche après la réception du nouveau leader... l'OGC Nice de Balotelli.


Résumés des précédents matches de l'ASNL :
4e journée : Lorient-Nancy (0-2)
3e journée : Nancy-Guingamp (0-2)
2e journée : Rennes-Nancy (2-0)

lundi 19 septembre 2016

J6 #CocoASNL2017 : Bastia - Nancy

Tout savoir sur le concours #CocoASNL2017
=> Lire le règlement ici

Les trois derniers matches disputés par l'ASNL l'ont été avec la même composition, à une exception prêt : Coulibaly était titulaire face à Guingamp (0-2) à la place de Guidileye. Alors que le nul laborieux concédé face à Nantes ce samedi à Picot (1-1) a confirmé les limites techniques et physiques du groupe, Pablo Correa va devoir trouver de  nouvelles solutions dans son dispositif. Ce match de milieu de semaine sera l'occasion nécessaire de lancer de nouvelles têtes dans le onze de départ (Koura le mérite, pourquoi pas également N'Guessan dans l'entre-jeu et des retours en défense) d'autant qu'il faudra enchaîner dimanche avec la réception de Nice.
Ce déplacement à Bastia, battu sur le fil à Saint-Etienne hier, ne sera quoi qu'il arrive pas une partie de plaisir et Nancy devra démontrer ses valeurs de combat et abnégation pour espérer ramener quelque chose de l'île de beauté.

Publiez votre pronostic du résultat du match + l'identité du premier buteur (toute équipe confondue) avant le coup d'envoi de la rencontre en commentaire non anonyme.

#SCBASNL

Résumés des derniers matches de l'ASNL :

mercredi 14 septembre 2016

Résumexpress : Paris SG - Arsenal (1-1)

Ligue des Champions - Groupe A - J1 - #PSGARS - Kevin qui passe à la trappe, c'est le jeune pousse Areola qui garde la cage du PSG. Ça me plaît bien ça - Ben Arfa en civil, Lucas et Pastore seulement substituts, c'est Matuidi qui prend le couloir gauche en attaque. T'as raison Unai, mets-toi des bâtons dans les roues. C'est la bouffe française que tu digères pas ou quoi ? - Le Giroud d'Angleterre est à son poste : à la pointe... du banc de touche - 40 secondes de jeu pour un classique parisien : lancé par la patte magique de Verratti, Aurier dévore son flanc droit et enroule un centre délicieux que la tête de Cavani vient piquer et décroiser au premier poteau pour punir Arsenal... et les retardataires (1-0) - Le bon pressing local mate les visiteurs - Petit récital de Di Maria à la talonnade puis d'un puissant corner rentrant - Fait aussi inédit qu'intéressant : depuis son banc, Emery exhorte... les remplaçants parisiens - Avec la précision de l'horloger, Verratti sert Maxwell en profondeur, trop court, puis remet ça sur l'action suivante pour Cavani qui réalise ce qu'il fait de mieux après ses buts de la tête : manquer un but facile. #NoFeetNoGoal - Ce Rabiot en Bleu... de France, c'est pour quand ? - Rebelote pour le cul-de-jatte Cavani qui par défaut de poitrine manque son amorti. Tant de gâchis renvoie inévitablement au fantôme d'Ibra - MT (1-0) - Le PSG ayant décidé de subir, Arsenal pousse mais en n'étant jamais dangereux - Sans trop accélérer, les Parisiens débordent aisément les Gunners, ce qui oblige Ospina à remporter tous ses duels face à Cavani, Di Maria puis Aurier - On sent bien que Giroud, à peine entré en jeu, a plus d'intentions d'en venir aux mains qu'aux pieds - 78' Alors que l'on commence à penser que ce PSG pourrait finir par regretter ses ratés et son manque de poids dans le jeu, la sanction tombe : après avoir repoussé une frappe d'Iwobi, Areola est fusillé par Alexis Sanchez (1-1) - Et un p'tit jaune, un, pour Giroud qui récolte (enfin) le fruit de sa sale humeur - Le match est quasi plié, mais pour finir en beauté son œuvre de destruction du fair-play, Giroud met un coup à Verratti. L'arbitre finit par doubler le jaune précédemment acquis des deux joueurs. 1+1 = Rouge. Injuste pour le hibou italien - Ultime offrande non saisie par Marquinhos et c'est un PSG guère emballant qui abandonne 2 points à son adversaire dans la course à la sacro-sainte première place du groupe - Impuissant face à un Arsenal assez terne, on imagine mal ce PSG là atteindre son objectif continental : faire mieux que les saisons passées, à savoir se hisser dans le dernier carré - 3e match sans victoire TCC, une première depuis septembre 2014 pour le PSG

1 but et 1 rouge partout entre PSG et Arsenal

dimanche 11 septembre 2016

Résumexpress : Lorient - ASNL (0-2)

Ligue 1 - J4 - #FCLASNL - Nouvelle def' du "Synthético" : duel entre les 2 gros branleurs du fond de la classe qui se sont déjà mangé trois grosses patates en trois interros - Il aurait pu venir à Nancy il y a une quinzaine jours, Ciani est finalement titulaire dans la charnière centrale lorientaise - Après Guingamp, Correa reconduit un nouveau 11 sans recrues. Signe d'un mercato manqué côté ASNL ? To be continued... - Déjà pris de vitesse, Lenglet ceinture Marveaux et s'en sort sans avertissement. Petit miracle - Hadji, esseulé en pointe, AR7 sevré de ballons et Puyo qui tacle tel un arrière latéral : on comprend vite que la soirée s'annonce ennuyeuse pour les attaquants - Pour se réchauffer de la fraîcheur morbihannaise, les Nancéiens se recroquevillent dans leurs trente mètres - L'ancien goleador nancéien Moukandjo n'est pas loin de faire des misères à Ndy Assembé - Incapables de tenir la balle, les Rouge & Blanc, en Noir ce soir, espèrent un contre providentiel - Hadji est injustement averti pour simulation alors que deux quartiers d'orange l'avait poliment transformé en merlu - 32' Aït Bennasser, plus prompt à récupérer sur la ligne médiane, s'appuie sur Hadji qui lui remet judicieusement (remerciant au passage Ciani lent comme un tracteur) et s'en va victimiser Lecomte d'un tir tendu du droit croisé depuis l'entrée de la surface (0-1). Premier but en L1 de Nancy, #Youpitralala - Pour une série de petits coups maladroits sur Cafu, Pedretti rejoint les vestiaires avec sa biscotte - MT (0-1) - Avec ces trois premiers points virtuels, l'ASNL fait le hérisson, ça va être compliqué de tenir - Lorient pousse mais sans jamais vraiment être convaincant - Les joueurs de Correa ne parviennent plus à faire deux passes consécutives - Entre un bras hyper ferme et décisif sur sa ligne pour stopper un beau tir de Moukandjo puis des sorties hasardeuses au sol et au petit bonheur la chance dans les airs, on a vraiment toutes les difficultés à estimer la valeur du portier Ndy Assembé. Faudrait peut-être tester Chernik - Tout juste entré en jeu, Koura confirme son punch et sa puissance de frappe qui fait encore trembler les poings de Lecomte - 88' Alors que l'on craint une égalisation qui serait assassine mais méritée, le jeune Marchetti envoie Junior Dalé pour un un contre un avec le gardien du Moustoir qui se couche du mauvais côté et s'incline face à l'étonnante précision du numéro 9 lorrain (0-2) - En dépit d'un bien faiblard taux de possession (25%) mais avec beaucoup de solidarité et un maximum de réussite (une fois n'est pas coutume), Nancy réussit le coup parfait pour céder la lanterne rouge à sa victime du jour - La Bretagne, ça nous gagne, finalement - Parfait pour la confiance ça - Alors que Ripoll tire une tronche de quinze culs, la fête dans le vestiaire nancéien confirme que ce groupe est sain et affamé - A confirmer samedi à Picot contre un FC Nantes mal en point - Et attention à la collection de cartons jaunes qui s'étoffe un peut trop généreusement, de cinq nouvelles trouvailles pour un total de 13 en 4 rencontres

Aït Bennasser contient Mesloub et marquera le premier but nancéien de la saison

vendredi 9 septembre 2016

J4 #CocoASNL2017 : Lorient - Nancy

Tout savoir sur le concours #CocoASNL2017
=> Lire le règlement ici

C'est le choc de la journée. Et pas n'importe quel choc puisqu'il s'agit tout de même de celui des profondeurs du classement entre les deux cancres de la Ligue 1, bons derniers de la classe avec trois défaites en trois matches et des stats peu valorisantes : plus mauvaise défense pour les Merlus (8 pions dans la musette) et Fanny en attaque pour l'ASNL. Autant dire que le vainqueur de feu le "Synthético" (Lorient a abandonné son terrain synthétique pour une pelouse hybride cette saison et il en sera de même à Marcel-Picot l'an prochain), s'il devait y en avoir un, prendrait une bouffée d'oxygène plus que bienvenue pour son moral.
Mal récompensée lors de son précédent déplacement en Bretagne, à Rennes, Nancy, qui récupérera tous ses blessés de la défense (Chrétien, Diagne), aura tout intérêt à ramener au moins un point. Les troupes de Correa semblent prêtent à relever ce mini-défi. Comme on dit, Qui va piano va sano. Reste à avancer.

Publiez votre pronostic du résultat du match + l'identité du premier buteur (toute équipe confondue) avant le coup d'envoi de la rencontre en commentaire non anonyme.

Dès qu'elles seront officielles et dans la mesure du possible, les compositions de départ de chaque équipe seront diffusées en commentaire à cet article.


#FCLASNL 

mercredi 7 septembre 2016

Résumexpress : Biélorussie - France (0-0)

Éliminatoires Mondial 2018 - J1/10 - Groupe A : #BIEFRA - On joue à la Borisov Arena, sans le Bate, mais avec le gardien de l'ASNL Chernik sur le banc - DD opte pour un 4-2-3-1 avec Griezmann en 9 et demi (Sissoko in, Blaise out) - Bien assistés par des Bleus laaaaaargement plus physiques, Martial puis Pogba allument les premiers (minis-)pétards - Un coup de Kalach...ev terrorise les six mètres tricolores - Ça ronronne, ça ronronne, mais va falloir s'y mettre pour de bon les Français, là, maintenant... - Mince, voilà le retour du Giroud d'Arsenal, celui qui ne marque pas - Dans le p'tit jeu, face à ces Bleus, t'es trop hors-jeu - Hé, Belarus, cherche pas la boule, Kanté te l'a déjà grattée - MT (0-0) - Les Blancs reviennent à bloc mais on gère - "Ô-ma'-Gad'!!!", c'est quoi cette passe de malade de "Magic" Griezmann qui sort (enfin) de sa grotte, rendant aveugles tous les défenseurs adverses, pour envoyer du talon Giroud seul face à Gorbunov ??? Mais le Gunner croque une nouvelle fois. Inexcusable - On n'y voit plus que du Bleu : cf d'AG7 bien claqué, coup de boule surpuissant de Giroud sur la barre, Varane au tir longue distance, cf de Payet dévié par Kurzawa, encore bien claqué, AG7 de près... parade - On fait flamber le portier biélorusse, jamais bon ça - Trop d'occasions manquées - "Ça va finir par rentrer!" - Sauf que non puisque Pogba et AG7 ont des soucis d'intérieur du pied alors que Giroud aura vraiment tout queuté ce soir - Qui peut bien être cette "belle rousse" scandée par les ultras locaux ? - Money time - Sidibé l'arrière qui monte, monte, monte - Belle lurette qu'on a perdu Kurzawa - C'est qui ce gamin qui zigue-zague partout sur le gazon ? => Dembele est entré en jeu - Calmez-vous les garçons, la "belle rousse" n'était autre que l'hôte de la rencontre : "BE-LA-RUS !!" - Quand ça fait un moment que ça pue grave le 0-0... on y arrive - 23-3 aux tirs mais partage des points au final : gâchis énorme, 2 points perdus, beaucoup de regrets - L'emprise sur le match n'a pas suffi - Manque un patron là-d'dans - Prochain rencart le 7 octobre pour un différend vieux de vingt-trois à évoquer avec les Bulgares. Au Stadedeuf' cette fois, là où les fantômes du Parc n'ont pas cours, souhaitons-le.

Hep, Olivier! C'est plutôt à nous de te tirer la langue, t'as été trop mauvais gros!!

vendredi 2 septembre 2016

Résumexpress : Italie - France (1-3)

Amical avant qualifs pour Russie 2018 - Squadra Azzura vs les Bleus - Bari, stade San Nicola, clairsemé - Tremblement de (minute de) silence - Sidibé, cap 1, crash test sur tibia de De Rossi : c'est solide - Pogba, passé de la Juve à MU pendant l'été, est sifflé par quelques ragazzi - 17' Insensible, il ouvre long à terre, Barzagli n'a pas vraiment envie d'y aller, face-à-face Martial-Buffon, le pied droit s'arrondit bien et trompe la légende, premier but international pour Martial (0-1) - 21' Eder côté droit, Kanté déposé, centre, défense éparse, Pellé croise en pivot du gauche, Mandanda sur le cul (1-1) - 28' Y'a foule dans le rectangle italien, Kurzawa aérien remise sur Giroud pas hors-jeu, le buteur sait ce qu'il doit faire, Buffon toujours impuissant (1-2) - MT (1-2) - Gigi (38 ans, 162 caps) confie "sa" cage à Donnarumma (17 ans, 1e cap), un relais pour l'avenir ? - Nos latéraux centrent maintenant ? (on a déjà oublié Evra et Sagna) - Montolivo allume les gants de Mandanda - Dembele première - Vuvuzela, n.f. : arme stridente contre le sommeil - Koscielny-Varane sont là au fait, et plutôt  bien là - 81' Kurzawa lance les invitations pour le jubilé Patrice Evra d'un but aussi vicelard que fortiche (1-3) - Ça a pu vous échapper, mais Pogba a été sobre, omniprésent et efficace (2 passes) - Le TGV Sissoko ne déraille jamais tout seul - Peu gaillarde, l'Italie s'incline - La France, s'impose sans forcer - 3 succès en 4 matchs en terre italienne #OnEstChezNousEnTransalpie - Mais la vraie rentrée est pour mardi à Borisov pour défier la Biélorussie

CE-LE-BRE-SHION