jeudi 2 juin 2016

Les Bleus sans Euro

Quelle nation a déjà pu aborder une compétition internationale en profitant de son effectif parfait ? Probablement aucune. A une semaine du coup d'envoi de l'Euro 2016, grand nombre des pays qualifiés ont et doivent encore composer avec des absences à répétition. Et le pays hôte français, comme pour insister sur sa réputation hospitalière va jusqu'à s'estropier encore plus que d'accoutumée. En effet, outre les forfaits sur blessure cumulés (dont le dernier en date du régulateur Lassana Diarra), l'équipe de France semble déjà profondément diminuée par les cas extra-sportifs, juridico-politiques ou tactiques.

L’état des lieux est éloquent : une dizaine de joueurs "sélectionnables" va rater ce championnat d'Europe des Nations dont les supporters français attendent tant puisque joué à la maison. Entre les blessés de plus ou moins longues dates (Zouma, Varane, Mathieu, Diarra), les convalescents ou en manque de forme (Debuchy, Fekir, Valbuena), les vedettes déchues et déçues (Ben Arfa, Lacazette), le poissard maladroit (Sakho), les futurs grands encore "tendres" (Areola, Kurzawa, Rabiot), les troisièmes choix (Kondogbia, Gonalons, Gameiro), le mal-aimé (Nasri), le receleur de VHS que l'on préférerait en buteur-superstar (Benzema), sans oublier l'ex-retraité sorti de sa parenthèse anti-Bleus une fois ses coups de rein retrouvés (Ribéry), les internationaux tricolores qui regarderont l'Euro devant leur écran plat sont légion. À tel point que l'équipe type des absents aurait une sacrée gueule, et qu'il y a même la place pour allonger ces "téléjoueurs" à 23. Voici ce que ça donne :


Ce 11 des Bleus qui ne joueront pas l'Euro totalise la bagatelle de 352 sélections, ce qui conforte l'idée que cette équipe virtuelle aurait son mot à dire dans la compétition. La charnière centrale étant d'ailleurs celle que l'on aurait pu espérer "pour de vrai", alors que le milieu solide, technique et travailleur pourrait compter sur un meneur de jeu (se souvenir que nous n'en aurons pas dans le tournoi) pour alimenter un trident offensif du tonnerre. Alors la question en bois est simple : en supposant que l'équipe type des Bleus - celle qui débutera l'Euro dans une semaine contre la Roumanie - sera constituée de Lloris, Evra, Koscielny, Rami, Sagna, Cabaye, Matuidi, Pogba, Griezmann, Payet et Giroud (soit 467 sélections au compteur), l'équipe des fantômes ferait-elle mieux ? Serait-elle plus performante et efficace ? Allez savoir. Une chose est sûre pourtant, beaucoup de jokers sont déjà joués et de nouveaux forfaits pourraient sportivement sceller toute ambition. Attention déjà aux tacles écossais du côté de Saint-Symphorien samedi soir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sportif :