samedi 25 juin 2016

J14 - 1/8 : Les outsiders sont sur le pré et Cristiano Ronaldo en mode record

COMMENT JOUER ?
=> Lisez le règlement ici

Avec cette phase finale originelle d'un championnat d'Europe des nations à 24 qualifiés, il y a évidemment beaucoup de nouveautés. La première affiche des huitièmes de finale va droit dans ce sens puisque la Suisse comme la Pologne disputent cet après-midi leur tout premier match à élimination directe dans cette compétition quinquagénaire. Selon le classement FIFA publié début juin, les Helvètes sont nettement favoris puisqu'ils sont 11e et leur adversaire 33e. Sur le papier c'est tout de suite plus homogène, aucune équipe ne possédant un fond de jeu ou une somme d'individualités à faire baisser les yeux de l'autre. Sur le terrain, c'est finalement les Polonais qui sembleraient un rien en avance. Vainqueurs sans grand écart mais sans trembler non plus de l'Irlande du nord puis l'Ukraine, les Lewandowski, Grosicki et compagniski ont également tenu tête à l'Allemagne (0-0). Ils ne sont pas encore impressionnants mais méritent d'être pris au sérieux. Dans le même temps les Suisses, bien que plus joueurs, avaient eu plus de mal à se défaire de l'Albanie (1-0) et avaient partagé les points avec la Roumanie et les Bleus. Ce duel réciproquement rouge et blanc entre deux des meilleures défenses du premier tour (trois "clean sheet" pour les compatriotes de Boniek, un seul but pris sur pénalty pour nos voisins des Alpes), promet d'être indécis.
Encore plus juvéniles que les deux nations précédentes, le Pays de Galles (22e) et l'Irlande du Nord (44e) se qualifient là au second tour pour leur unique participation (on dit à nouveau merci à Michel Platini pour l'Euro à 24 et la troisième place qualificative). Alors que la démocratie britannique vient de valider la sinistre voie du #Brexit, cette affiche se veut fortement #Britin puisqu'il s'agira là de leur 96e confrontation. Point de référence au plus haut niveau pour ces nations habituellement d'arrière plan sur la scène du ballon rond, mais les Gallois seront nettement favoris. Non seulement parce qu'ils ont terminé en tête de leur poule devant l'Angleterre, avec la meilleure attaque du plateau (six buts) et un allant revigorant, mais aussi parce que leur star Gareth Bale l'a annoncé : "On est à cet Euro avec une seule idée en tête : aller au bout". Y'a plus qu'à mon grand, y'a plus qu'à !
L'adage veut que l'on garde toujours le meilleur pour la fin. Ce n'est pas le public lensois qui s'en plaindra étant donné que le stade Félix-Bollaert accueillera en soirée l'explosif affrontement Croatie (18e) vs Portugal (7e). Les parcours de ces deux équipes pour se hisser jusque-là ont été radicalement opposés. Tout en domination dans le coeur du jeu et les débordements grâce à sa palette de maestros (citons Modric, Rakitic, Perisic voire Srna), les Croates n'ont même pas acceptés de terminer une marche en-deça des doubles tenants du titre espagnols, allant cueillir la Roja dans les dernières minutes (2-1). Premiers donc de leur groupe et incroyables de capacités à fléchir l'adversaire, les joueurs au damier font peur. En face, les Portugais, qui se sont qualifiés dans la douleur et par un trou de souris après trois résultats nuls dont le dernier devant la Hongrie en revenant trois fois au score (3-3), piétinent comme souvent. Mais ils sont toutefois parvenus à puiser dans leurs ressources collectives, en s'appuyant sur un Cristiano Ronaldo enfin efficace (2 buts, 1 passe), pour survivre. Ce type de bataille peut avoir des vertus bénéfiques par la suite. C'est pourquoi il serait un poil hâtif d'avancer que les Croates sont déjà en quarts. Et pour la petite histoire (qui pourrait bien en devenir une grande), si la star du Real Madrid marquait un but contre la Croatie, il égalerait le record de neuf buts marqués par Platoche en phase finale d'un Euro. Ce serait extraordinaire. S'il faisait un doublé, en revanche, il deviendrait seul number one au Panthéon des buteurs européens. Et ça, ce serait à pleurer.

Et maintenant, à vos pronostics! N'oubliez pas que vos messages doivent être publiés au plus tard cinq minutes avant le coup d'envoi de chaque rencontre, soit en commentaire non anonyme à ce message, soit sur Twitter #CocoEuro2016 (follow),ou encore sur la page Cocofacebook (like).

Score final : Suisse 1-1 (4-5 TAB) Pologne (Blacszykowski)
Score final : Pays de Galles 1-0 Irlande du Nord (McAuley csc)
Score final : Croatie 0-1 (AP) Portugal (Quaresma)

3 commentaires:

  1. 3-2 pour la Pologne,Lewandowski (TR)

    RépondreSupprimer
  2. 1-0 pour le pays de galles bale tr

    RépondreSupprimer
  3. Croatie 1-0 Portugal, Mandzuckic TR

    RépondreSupprimer

Mon avis sportif :