jeudi 12 mai 2016

Onze + douze = la Liste des 23

Ce soir, au JT de TF1, Didier Deschamps annoncera sa liste des 23 joueurs tricolores retenus pour jouer la phase finale de l'Euro 2016 qui débute dans un mois. Parce qu'il est encore temps d'influer sur les choix du sélectionneur (de quoi?), Cocoricouac balance sa liste faite d'un savant dosage d'audace et de conformisme. Convaincu que tout sélectionneur (DD, le coiffeur du coin, mon oncle, mon voisin supporter de l'ASNL, toi ou moi, peu importe) ne peut constituer un groupe de 23 sans s'appuyer sur un 11 de départ incontournable (ou presque) qui ne fluctuerait que par l'apport d'une poignée de titulaires en puissance et finalement complété par quelques autres guérilleros, ma liste se divise en deux catégories : ceux qui jouent (les titulaires) et ceux qui ne jouent pas (ces remplaçants qui attendent leur tour (im)patiemment). Onze plus douze font bien vingt-trois (d'où le titre lourdingue de ce papelard).

LES 11 TITULAIRES :




Gardien : même tout juste élu meilleur gardien de L1, Mandanda a toujours ce petit quelque chose en moins que Lloris qui mène ce dernier au statut de portier number 1.

Défenseurs : individuellement, aucun défenseur français n'excite supporters et spécialistes à l'heure actuelle. Sagna est un choix par défaut alors qu'Evra, à gauche, n'a plus à l'être. Au-delà de la rancoeur que l'on peut maintenir envers ce désastreux capitaine de 2010, le joueur de la Juve, même taulier de l'ère Deschamps, n'est pas indiscutable défensivement et n'apporte rien devant. Kurzawa, même peu expérimenté en Bleu possède la fraîcheur, la technique et les guibolles indispensables au poste d'arrière latéral. Pour les deux tours de contrôles de la charnière centrale, on ne peut guère espérer mieux que le duo Varane-Koscielny bien qu'ils ne soient pas impériaux ces temps-ci : Sakho dans la tourmente, Mangala pas au niveau et la relève indécise.

Milieux : le trident Pogba-Diarra-Matuidi est très certainement le meilleur au monde (l'issue de l'Euro nous le dira) et leurs performances en club comme en sélection valident cette hypothèse - certes subjective - match après match (et le banc de touche brille encore dans ce secteur). Pogboom c'est la vedette de la nouvelle génération, il domine totalement son sujet en Série A comme sous la tunique bleue et il est capable de tout mais jamais du pire. Qui plus est, il est perfectible niveau efficacité. "Mon Blaise" incarne la générosité et la motivation comme Tigana en son temps. Il est inévitable. Quant à Lass, il est la providence même et la seule belle chose qui soit arrivée à l'OM cette saison. Revenu de nulle part, l'ancien du Real Madrid rayonne par son énergie, sa technique démesurée pour un récupérateur, et impressionne par sa puissance alliée d'efficacité dans les duels et les relais. C'est un "daron". La trentaine lui va à ravir. Les Bleus auront bien besoin de sa sagesse et son expérience. Vous pouvez ainsi aisément laisser les Cabaye et Schneiderlin se disputer la Cup 2016, ce qui constituera leur finale de l'Euro.

Attaquants : Griezmann, au-dessus de tout ces derniers mois sur la scène espagnole et européenne, doit être le grand bonhomme de cet Euro côté français. Avec ses jambes de feu et sa vista déjà très probante au Bayern, le gamin Coman doit profiter aux Bleus, alors qu'en l'absence de Benzema, je suggère de repositionner Martial en pointe (on verra au fil de la compétition les rôles que pourront jouer Giroud et Gignac). L'ancien monégasque, déjà un cadre à Manchester United, doit s'installer comme le futur 9 tricolore.


LES 12 REMPLAÇANTS :


2 commentaires:

  1. D'accord avec toi cocorico...mais il faut savoir tourner la page et encourager ces sélectionnés. On ne gagnera pas l'Euro avec des regrets et des si untel ou untel avait été retenu.
    Oui, au vu de l'état de leur forme, Lacazette, Ben Arfa et Gameiro auraient mérité d'être présent, en espérant que DD et son staff ne ce soit pas trompé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas pour habitude de répondre à ceux qu ne se présentent pas mais bon...
      L'objet de ce papier n'a rien de nostalgique ou de critique envers les choix de DD. C'est juste mon propre fantasme de sélectionneur (ce que nous faisons tous en définitive). Et je n'ai jamais pensé que Lacazette ou Gameiro auraient mérité d'être présents. Sinon je les aurais mis. CQFD :-).

      Supprimer

Mon avis sportif :